Pages

dimanche 21 août 2016

Corso Fleuri à St C.les Alès






















Ce corso fleuri était prévu pour le 14 juillet 2016 mais suite à
l'attentat qui s'est déroulé à Nice, toutes les festivités ont été
annulées et reportées au mois d'août.
Pour le plus grand plaisir des enfants, malgré la chaleur étouffante,
ce corso fleuri s'est déroulé dans la joie et la bonne humeur.

dimanche 14 août 2016

Quel est cet arbuste ?






















Juillet 2015 - Connaissez-vous le nom de cet arbuste ?  Les feuilles
sont de cette couleur en juillet !
Adorable petit personnage "Ninette"offert par Mélodie.

Un an s'est écoulé et qu'elle a été ma surprise de voir cet arbuste fleurir en
août 2016, enfin, maintenant je connais le nom de cet arbuste et j'étais loin 
de penser que c'était un lilas des Indes ! Moi qui voulait en acheter un !
Le lagerstroemia ou Lilas des Indes  est un petit arbre caduc, dont les fleurs
magnifiques aux coloris éclatants s'épanouissent au cœur de l'été. Il existe
une cinquantaine d'espèces, la plupart d'origine tropicale.
Le meilleur atout de cet arbuste est bien sûr sa floraison estivale époustouflante.
Imaginez dans votre jardin un gigantesque bouquet couvert de généreuses
grappes de fleurs aux coloris chatoyants et qui va se renouveler durant
longues semaines !
Chez certaines variétés, les fleurs sont si abondantes qu'elles font disparaître
le feuillage. La couleur la plus courante est sans doute le rose décliné en de
subtiles nuances, mais vous trouverez aussi des lagerstroemias rouges,
mauves, pourpres, et même blancs. En fin de journée, vous verrez d'ailleurs
la teinte devenir plus foncée. Au cœur de la fleur, un petit bouquet d'étamines
jaune d'or ajoute une pointe de lumière.
Mais la beauté de cet arbuste se remarque dès le printemps. Les feuilles d'un
beau vert mat ou brillant sont déjà décoratives. A la fin de l'été, elles vont peu
à peu passer aux couleurs d'automne, jaune et rouge pourpre, mêlées d'ocre et
de brun, encore plus éclatante dans les régions fraîches.
L'hiver, on pourra redécouvrir sa belle silhouette tortueuse et son écorce lisse
de couleur gris brun ou cannelle mêlé de rose. Chez les sujets adultes, elle se
desquame par petites plaques (un peu comme le platane), laissant des marques
d'un jaune irisé ce qui donne un aspect très décoratif. Les fruits, petites capsules
noires, persistent longtemps sur l'arbre et contiennent de nombreuses graines
ailées qui ont une action narcotique. (ne pas consommer)

samedi 13 août 2016

Mon pommier





































Cette année, j'ai la chance de voir mon pommier fleurir et de suivre
les étapes. Il était magnifique et d'ailleurs les abeilles et papillons
s'en sont donné à coeur joie.

samedi 6 août 2016

LCB sur la terrasse






















Ma petite Princesse, à moi, rien qu'à MOI !
Photo prise sur la terrasse l'été dernier en juillet 2015.
je t'aime beaucoup beaucoup et tu me manques, mon petite coeur !

jeudi 21 juillet 2016

Magnolia aux Fleurs Géantes






















Un magnolia aux fleurs géantes  dans le parc des Cordeliers.
cette grande fleur aux pétales d’un blanc immaculé se détache
sur le feuillage vert foncé et brillant. (Diamètre entre 15 et 35 cm)
Son parfum citronné attire les insectes butineurs et comble les
promeneurs.
Le magnolia grandiflora a été planté dans tous les grands parcs
dès la fin du XVIIIème siècle, comme marqueur social de prestige,
au même titre que le cèdre.
Scraplift  du template sur le blog de Loulou.

mercredi 6 juillet 2016

Tu t'en vas ....


06 juillet 2016, le téléphone sonne, je décroche et je suis bien loin de penser 
que Dan, (dit tonton Dan) va m'apprendre cette terrible disparition !
Toi Micka, si jeune et si heureux puisque tu allais être papa pour la
deuxième fois et cette fois-ci d'une petite fille (qui était prévue fin juillet
mais qui est arrivée le lendemain de ta disparition)
Pourquoi ? 
Partir si jeune ... la vie est parfois injuste !
La dernière fois que nous nous sommes vus, c'était le 19 mars 2011, dans
une drôle de circonstance, encore, puisqu'il fallait déménager Béatrice, ta tante,
qui nous avait quittée, elle aussi !
Je me souviens de toi à l'age de quatre ans lorsque tu es venu avec nous en
vacances à Canet en roussillon ! On se connaissait à peine et malgré tout
tu es parti avec nous pour retrouver ton cousin C. qui était resté là-bas chez
les grands parents paternels.
Nous étions dans un camping si on peut appeler ça un camping, moi j'aurai
plutôt dit une grande prairie avec deux douches, (les trois premiers avait de l'eau
chaude après c'était de l'eau  froide) placé près de l'accueil (qui parlait plus Catalan
que notre langue) qui servait également de dépôt de pain avec quelques boites de 
conserves pour dépanner. Ah il y avait aussi mais à l'opposé un bloc sanitaire WC 
(tout neuf). Les poubelles, s'étaient de vieux grands tonneaux en fer qui restaient 
toute la journée en plein soleil !
Mais malgré le peu de confort, nous étions très bien et nous avions toute la place 
que nous voulions. Très peu de campeurs malgré le mois d'août mais il fallait prendre
la voiture pour aller à la mer car il devait y avoir une bonne dizaine de kilomètres.
Les autres campings en bord de mer étaient "complet" et ressemblaient à des 
fourmilières, tant il y avait du monde et du bruit toute la journée, un vacarme 
comme ce n'est pas possible !
Quelques souvenirs de ces vacances avec toi :
- Tu adorais jouer près des poubelles et je te faisais la guerre, alors tu partais
bouder comme le montre une photo ci-dessous.
-Tu avais pris le panier du chien et tu t'étais installé dedans à quelques mètres
de nous. J'ai pris l'appareil photo pour immortaliser ce moment lorsque la petite
fille d'à côté est venue s'assoir à côté de toi. Clic clac, c'est dans la boite ! 
-Tu aimais les bonbons, comme tous les enfants, mais surtout les crocodiles aux 
couleurs transparentes et tu me disais : Tata, dis, tu me donnes un crecredile !
et tu aurais manger tout le paquet, alors je te disais qu'il n'y en avait plus !
Et toi, tu rétorquais : fais voir le paquet s'il est vide !
Tu m'as eu une fois mais pas deux ! sacré gosse !
- Tu t'étais fait piquer par des moustiques et tu te grattais à sang, obliger de te
mettre des pansements. On ne voyait plus que tous les pansement sur tes 
pauvres petites jambes si fluettes car tu n'étais qu'un petit bout de chou,
 pas grand et tout mince !
- Planté, sur le côté du bloc sanitaire, un magnifique cactus de 2 mètres
 de haut et la nuit j'avais vu que les magnifiques fleurs étaient ouvertes.
Voulant les voir, toi et ton cousin C. vous aviez demandé de vous réveiller
 pour aller les voir. Chose dite, chose faite. Nous voilà partis tous les trois
avec le chien Pitchounet au bloc sanitaire et pendant que j'étais occupé,
je me doute de ce qui s'est passé, j'ai entendu crier et lorsque je suis sortie, 
tu étais couvert d'épines de cactus sur les jambes et les bras !
Il devait être trois heures du matin, nous étions sous le auvent de la caravane,
avec une pile électrique et une pince à épiler pour essayer de les enlever !
Toi tu as pleuré, mais tu n'a pas été le seul !